RECHAUFFER SON CORPS

fEU INTERIEUR
Une des forces qui conduit la vie dans chacune de nos cellules et participe ainsi à notre nature guérisseuse, est la chaleur.
Notre premier réflexe est d’augmenter nos moyens de chauffage et d’aller chercher des aliments à forte densité calorique.
Il existe pourtant d’autres moyens plus écologiques tant pour la planète que pour la santé. En voici un condensé :

L’alimentation

Les méthodes ancestrales nous ont appris que certains aliments nourrissent le yang par un apport de chaleur. Exemple d’un repas chaleureux :

Des carottes râpées parsemées de noisettes, amande ou graines de sésame et assaisonnées avec de l’ail ou de l’oignon, du persil ou de la ciboulette.
Un filet de truite ou de cabillaud, parsemé de graines d’anis et d’herbes de provence, accompagné de poireaux cuits à la vapeur et/ou d’une bolée de sarrasin.
Vous pouvez finir avec soit un fromage de chèvre ou une compote de pommes-coing sans sucre.

 

Pour s’adapter au froid

Les glandes surrénales sont très sollicités à cette période pour compenser le manque d’énergie et la frilosité, signe d’un vide CASSISd’énergie du rein. Pour vous aider, je vous recommande deux plantes : la tisane de feuille de cassis (3 tasses par jour) ou l’Eleuthérocoque, une plante qui s’adapte à nos besoins et vient rééquilibrer nos énergies.

Autres possibilités : faire des cures d’algues comme le wakamé ou le kombu ou des fruits de mer pour stimuler la glande thyroïde, la chaudière de notre organisme, très impliquée dans la thermorégulation de notre organisme.

Le vitalisme

Pratiquer une dizaine de respirations profondes ventrales chaque jour pour mettre en mouvement les fluides de votre organisme (l’air, le sang et la lymphe). De même les exercices physiques (marche, balade en raquette, ski…) vont améliorer l’apport d’oxygène, un stimulant hors pair.

En BOUILLOTTEappliquant une bouillotte sur les zones froides (en particulier les pieds) ou sur la région du foie, vous aurez un effet vasodilatateur (dilatation des vaisseaux sanguins) qui augmentent l’apport sanguin à la surface de la peau et ainsi bénéficier de la chaleur du sang. Il reste enfin la douche écossaise où vous alternez l’apport d’eau chaude et froide, à minima sur les jambes, en terminant avec l’eau froide. Effet réchauffant garanti !

 

Voilà donc un petit programme « auto réchauffement » optimal.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *