Le pissenlit

Les antroposophes disent « Quand une prairie est envahie de pissenlits, elle fait une crise de foie pour se détoxiner ». Ses vertus dépuratives sont connus depuis longtemps et cette plante ‘lumineuse » qui vient au printemps est un cadeau de la nature. En effet, cet afflux d’énergie que l’on retrouve dans les pousses qui apparaissent du jour au lendemain sur les arbres ou dans votre jardin, montre tout ce qui se passe aussi dans notre organisme.
J’aime en faire le lien avec les émotions qui nous traversent aussi à cette période : vous vous sentez impatient(e), colérique, irritable, cela signe un foie déréglé. Vous vous sentez en rage, avec des colères rentrées, c’est votre vésicule biliaire qui est déréglée. Enfin, vous avez des maux de tête, des insomnies, des agitations ou des crispations des mâchoires, votre foie est saturé. Notre corps est donc un vrai tableau de bord de nos émotions.
Voici quelques recettes pour utiliser le pissenlit simplement ou en le cuisinant..

INFUSION :
10 gr de feuilles fraîches récoltées dans un pré « sauvage » et sur des plants non fleuris car beaucoup de principes s’en vont avec la floraison.
Faites  infuser dans 150 ml d’eau bouillante durant 5 à 10 mn : 1 tasse 3 fois par jour en dehors des repas. Les feuilles contiennent beaucoup d’acides aminés, du fer, du calcium, du cuivre, de la silice et du manganèse et agissent aussi sur les reins.
Il faut savoir que les infusions toutes prêtes sont généralement faites à partir de la racine, récoltée à l’automne, qui contient en plus des principes amers (l’inuline) encore plus  favorables au fonctionnement du foie.
Précautions d’emploi : à éviter en cas de calculs biliaires.

EN PLAT DE LEGUMES :

Faites fondre dans 1 c. à soupe d’huile, quelques lardons coupés ou du tofu fumé coupé en petits carrés. Ajouter 500 gr de pissenlits bien nettoyés et lavés, et une gousse d’ail émincé. Laissez mijoter doucement pendant 25 à 30 mn. Peler 600 gr de pommes de terre à faire sauter et les couper en dés. Les verser dans la poêle avec les pissenlits et continuer de faire cuire pendant 15 mn. Verser 2 c. à soupe de vinaigre balsamique ou de cidre sur la préparation. Servez !

UN VIN TONIQUE : L’OR DU PRE

1 kg de fleurs fraîches de pissenlits. Verser 4 litres d’eau bouillante dessus et laisser macérer 48 h en remuant 2 ou 3 fois. Passer le jus et jeter les fleurs. Ajouter 3 oranges coupées en fines tranches (on trouve encore des oranges bio), 2 citrons bio coupés en tranches avec le zeste, 1 kg 750 de sucre, 500 gr de raisins secs (blonds et bruns ).
Laisser fermenter au moins 30 jours  dans un bocal couvert non étanche que vous mélanger régulièrement tous les 4-5 jours. Soutirez, passer au papier filtre et laisser reposer 2 mois dans une bonbonne, le bouchon juste posé dessus.
Ensuite siphonner ou filtrer votre jus à nouveau pour le mettre en bouteille, de cette façon il sera très clair. Il sera encore meilleur à consommer en le laissant encore reposer 2 mois.
Attention, c’est un vin  merveilleux qui peut titrer jusqu’à 13 degrés ! Alors à consommez avec modération.

 

2 thoughts on “Le pissenlit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *