Le féminin « sacré »

Relaxation
Je vous invite régulièrement à mes Cercles de Femmes et il m’a paru intéressant de vous partager les multiples facettes que nous explorons dans ces rencontres mensuelles.
Le féminin s’explore, se (re)connaît, se découvre avec tout d’abord un temps de détente pour se connecter au corps, cet ensemble de système formidablement intelligent et harmonieux.

 

Après cette pause, nous partons à la découverte de cette partie féminine faite de multiples facettes : la petite fille, la mère, la femme, l’amante, la reine, la sauvage, la talentueuse… au gré d’exercices corporels, de jeux de connaissance de soi, d’exploration d’archétype avec les contes.

Puis, pour intégrer ces réflexions et prises de conscience, nous dansons ! La pratique corporelle est primordiale pour intégrer chacune de nos expériences, pour se libérer des blocages et trouver la joie !

Si cela vous tente, contactez moi pour de plus amples renseignements.
Pour compléter mon article, je vous livre un extrait d’une interview de la Princesse Constance de Polignac dans la revue Inexploré de ce printemps 2017.


Vous appelez de vos souhaits la réhabilitation du féminin « pour que la terre soit le réceptacle de l’amour incarné ». Comment définiriez-vous le féminin ?
InexploréOn entend beaucoup parler du « féminin sacré » et je ne sais pas pourquoi ! Pour moi le féminin n’est pas plus sacré que le masculin. Ce qui devient sacré, au sens de « là où ça se crée », c’est justement une personne qui a équilibré ses polarités et en cela, a retrouvé toute sa puissance créatrice. Souvent, on décrit le féminin par les vertus de sensibilité, de douceur, de finesse… C’est vrai, mais n’oublions pas que c’est aussi une puissance énorme ! Il n’y a pas un seul être humain sur cette terre qui ne soit passé par le ventre d’une femme ! Le féminin est aussi proche des rythmes, des cycles et il n’y a pas de mouvement sans rythme.

…. je dansais pendant des heures, je revenais aux rythmes originels de la vie et ça me guérissait. Nous oublions trop souvent que notre corps est plein de rythmes : cardiaque, cérébral, pulmonaire, hormonal, etc. Quand vous laissez les rythmes vous pénétrer, que ce soient ceux des tam-tam ou de la nature, ils éveillent votre sensibilité et vous replacent dans votre corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *