Catégorie : Accueil

Faire connaissance avec son médecin intérieur…

Il est maintenant reconnu qu’en cas de maladie chronique, l’approche médicale conventionnelle ne suffit pas. Une autre approche plus holistique et globale permet d’aborder non seulement la maladie mais surtout la personne.

Notre cerveau pilote notre processus de guérison et il existe des tas de moyens pour agir sur ce pilotage automatique qui se trouve dans nos capacités d’auto-guérison. La naturopathie permet justement cette approche positive centrée sur les compétences de la personne.

Pour renouer avec ses propres capacités régénératrices, voici un documentaire très intéressant :

A la ménopause de nouvelles règles s’imposent

J’ai bien aimé cet article que vous trouverez dans le hors-série Kaizen « Le féminin au coeur du changement ». Contrairement à ce que l’on croit (ou nous fait croire), la ménopause est loin d’être le « début de la fin », c’est au contraire l’occasion de prendre soin de soi et devenir pleinement ce que l’on est.

La ménopause, que j’appelle aussi le printemps de la sagesse, est un tremplin pour accoucher de soi-même. Et il s’agit d’accepter cette offre de transformation intérieure au lieu de l’étouffer, notamment par des « médicaments ».

Maïtie Trëlaün parle d’une aubaine et la résume ainsi « Tant que les femmes ont leur cycle, elles ont la possibilité d’octroyer leur vie à une nouvel être. Elles sont ainsi davantage tournées vers l’autre. La ménopause est une façon pour l’univers de dire aux femmes : il est temps de prendre soin de vous-mêmes, et de trouver enfin l’équilibre harmonieux entre féminin et masculin ».
En se mettant à l’écoute du plaisir « profond », celui qui nourrit le corps, la tête et le coeur, les femmes découvrent la liberté de s’accomplir, la puissance intérieure et une authenticité simple et naturelle.

Et si vous souhaitez partir à la découverte des ces nouvelles règles qui s’imposent, venez découvrir « les Cercles de Femmes Brin de SOI »

Le cerveau des enfants

 

Vous êtes interpellé(e) par tous les projets éducatifs autour de l’enfance ? Vous avez soif d’en connaître davantage ? Voici un documentaire que je vous invite à visionner pour vous donner non pas des règles éducatives, mais plutôt les lois naturelles de l’éducation. Pour découvrir tous les potentiels de l’enfance mais aussi les vôtres !

C’est la saison des tiques

Pour aborder ce sujet, je ne tomberai pas dans la « tiquophobie » car une morsure de tique avec une infection ne peut déclencher une maladie de Lyme qu’à condition que le « terrain » individuel le permette. Pour autant, voici quelques conseils pour éviter de vous faire piquer.

Tout d’abord, rappelez-vous qu’au-delà de 1500 m d’altitude, les tiques sont absentes ainsi que dans les sentiers pierreux. En revanche dans les prairies, les broussailles et les sous-bois, et en particulier d’avril à octobre, il est recommandé de marcher couvert : cela consiste à porter des vêtements à manches longues et à mettre des chaussettes qui recouvrent le bas de vos pantalons, à la mode de Tintin !

Pour compléter, il est bon d’imprégner ses vêtements d’un répulsif que vous pouvez préparer vous-même : Dans un pulvérisateur, mettre 5 cl d’eau ou de vinaigre blanc, ajouter 30 gouttes d’huile essentielle. En synergie ou au choix : menthe poivrée, marjolaine (toutes deux spécifiques aux tiques) eucalyptus citronné, citronnelle, lavandin, lavande, géranium rosat. Agitez avant de le pulvérisez sur vos vêtements.

Lire la suite

Des aliments « basiques » pour un bon équilibre acido-basique

Notre alimentation comporte naturellement des aliments acides et il n’est pas question de les éliminer totalement. Mais comme l’alimentation « industrielle » est très pourvoyeuse de ce type d’aliments, je vous recommande non seulement d’en changer pour des produits plus naturels et de culture biologique, mais aussi de prendre l’habitude d’intégrer à chaque repas des aliments basiques. Quels sont-ils ?


La palme d’or revient aux légumes colorés : brocolis, épinards, haricots verts (de saison), avocat, potiron et courges en général, carottes, betterave rouge… Vous avez aussi une brochette de légumes secs comme les fèves, haricots blancs, haricots azukis qui sont très riches en minéraux.

Quant aux fruits : la banane, la pomme douce, la poire, les dattes, les châtaignes, les figues, les fruits séchés (sauf les abricots secs).
Tout cela combiné à une hydratation suffisante (l’eau emmène vos acides) et de l’activité physique pour éviter que ceux-ci se stockent en particulier dans vos articulations.
C’est un vrai programme quotidien et pourvoyeur d’une bonne santé à la sortie de l’hiver.