La phytothérapie

Les hommes discutent, la nature agit – Voltaire

 

Depuis des millénaires, l’homme a vanté les bienfaits des végétaux. Les connaissances acquises, basées sur l’observation et le bon sens, se sont conjuguées à celles plus scientifiques de notre monde moderne. Aujourd’hui, portée par un grand mouvement de fond de la population pour des méthodes de soins écologiques et holistiques, la phytothérapie devient nécessaire, appréciée et utilisée.

Mortar with spices

L’usage des plantes médicinales constitue un premier choix dans de nombreuses situations de pathologie courante : améliorer son transit intestinal, favoriser la digestion, rétablir un sommeil perturbé, aider à atténuer les troubles menstruels, fortifier un foie défectueux, soutenir une circulation sanguine affaiblie, dégager des bronches encombrées, réduire son stress…

La phytothérapie nous met en lien avec les éléments simples de la Nature : l’eau dont la plante est pourvue à 80 % tout comme l’humain, l’air nécessaire à sa respiration comme à la nôtre, le soleil qui lui permet de transformer les minéraux en matière organique qui devient assimilable pour l’homme et bien sûr la Terre, source de chaque plante.

Mon installation en campagne et toutes les formations que j’ai suivies en phytothérapie renforcent l’idée que la Nature nous aide à nous maintenir en bonne santé en respectant scrupuleusement notre métabolisme. Nous sommes fait sur le même modèle.
Je privilégie cette approche dans ma démarche du fait qu’elle nous met en contact avec les lois de la Nature et toutes ses énergies. Dans ma consultation de Naturopathie, basée sur le questionnement et le dialogue, la phytothérapie reste un choix prioritaire et qui s’inscrit dans un conseil personnalisé.