Étiquette : alimentation

PREVENIR…

« Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier »

Sagesse Tibétaine

Je relève que dans nos médias le mot PREVENTION se confond avec le mot dépistage. En effet, les examens prescrits aujourd’hui mettent en lumière des tas de paramètres hors normes (une mastose lors de la mammographie, des polypes ou des diverticules pour une coloscopie, du cholestérol dans une analyse de sang…). La santé est un état d’EQUILIBRE ce qui laisse supposer que parfois elle peut ne pas l’être provisoirement. A vouloir définir la santé en regardant de trop près chacun de nos paramètres (et il y en a beaucoup…) on finit toujours par trouver quelque chose qui ne va pas normalement.

Aussi, avec la Naturopathie, la PREVENTION se définit comme ceci :

– Apprendre à mieux se connaître : comment suis-je quand je stresse ? quels symptômes je constate ? Idem pour la fatigue. Quelles sont mes alertes ?

– Dans mon alimentation, suis-je assez variée ? Quels aliments me font du bien ? Lesquels sont plus difficiles à digérer ? Est-ce que je mange assez de fruits et légumes ? Est-ce que je mange trop ?

– Avec mes émotions, suis-je à l’aise ? Quelles émotions me font perdre mes moyens ? Comment j’apprends à mieux les traverser et quelles indications me donnent-elles ?

– Comment je prends soin de mon corps ? Quelles activités me paraissent primordiales pour me sentir bien ? Quelles sont les « chuchotis » qui reviennent régulièrement et m’indiquent un déséquilibre ?

– Avant de prendre les médicaments ou d’aller chez le médecin, qu’ai-je dans ma pharmacie familiale pour palier à mes maux les plus fréquents ?

C’est tout cela PREVENIR et SAVOIR ETRE en bonne santé. Et si  tous ces questionnements amènent des changements difficiles à mettre en place , vous pouvez vous faire aider avec une consultation de Naturopathie. Un beau cadeau à s’offrir, non ?

Un gâteau au chocolat sans beurre !

Et oui, ça existe et c’est délicieux !!

Ingrédients pour un gâteau pour 6 personnes
200 g de chocolat noir à pâtisser
3 œufs
100 g de sucre roux bio
1 petite courgette (200 g épluchée) bio
70 g de farine 100 gr bio
1/2 c. à café de bicarbonate (ou 1/2 paquet de levure)
1 pincée de sel

Préparation
Préchauffez le four à 180°C.
Faites fondre le chocolat au au bain-marie.
Dans un récipient, fouettez ensemble les œufs et le sucre.
Lavez et épluchez la courgette, puis râpez-la finement.
Ajoutez-la à la préparation.
Versez le chocolat fondu dans le mélange,
puis ajoutez la farine, le bicarbonate et le sel.
Versez dans un moule (pour ma part j’ai adopté un moule à gâteau Demarle qui permet un démoulage facile et sans ajout de matières grasses, mais on peut tout à fait utiliser un moule rigide et appliquer de l’huile au pinceau)
Mettre au four 25 mn.
Laissez refroidir et démouler. C’est exquis !!

Des aliments « basiques » pour un bon équilibre acido-basique

Notre alimentation comporte naturellement des aliments acides et il n’est pas question de les éliminer totalement. Mais comme l’alimentation « industrielle » est très pourvoyeuse de ce type d’aliments, je vous recommande non seulement d’en changer pour des produits plus naturels et de culture biologique, mais aussi de prendre l’habitude d’intégrer à chaque repas des aliments basiques. Quels sont-ils ?


La palme d’or revient aux légumes colorés : brocolis, épinards, haricots verts (de saison), avocat, potiron et courges en général, carottes, betterave rouge… Vous avez aussi une brochette de légumes secs comme les fèves, haricots blancs, haricots azukis qui sont très riches en minéraux.

Quant aux fruits : la banane, la pomme douce, la poire, les dattes, les châtaignes, les figues, les fruits séchés (sauf les abricots secs).
Tout cela combiné à une hydratation suffisante (l’eau emmène vos acides) et de l’activité physique pour éviter que ceux-ci se stockent en particulier dans vos articulations.
C’est un vrai programme quotidien et pourvoyeur d’une bonne santé à la sortie de l’hiver.

Jus de betterave

Jus de betteraveUn jus de betterave inspiré du célèbre bortsch russe

 

 

• 125 ml de jus de betterave
• 125 ml de jus de carotte
• 90 ml de céleri (ou concombre)
• le jus d’un demi-citron
• 1 c. à soupe de kéfir (ou de yogourt naturel)

Mélanger tous les jus et ajouter ensuite le kéfir ou le yogourt.
Ce jus est un puissant détoxiquant et stimulant du système immunitaire.

Risotto aux betteraves rouges, noix et fromage de chèvre

Ingrédients : 3Risotto aux betteraves00 gr de betterave précuites – 2 c. à soupe d’huile d’olive – 1 gros oignon – 3 ou 4 gousses d’ail – 200 gr de risotto (ou de riz demi-complet) – 600 ml de bouillon de légumes – 60 gr de fromage de chèvre frais – 100 gr de noix hachées.

Coupez votre betterave rouge en petits dés – Faites chauffer l’huile et revenir les oignons, l’ail finement hachée jusqu’à ce qu’ils soient dorés et tendres, puis ajoutez le risotto et faites revenir 2 ou 3 mn pour que les grains deviennent translucides. Allongez avec un peu d’eau et remuez, puis baissez le feu.

Ajoutez votre bouillon de légumes préalablement chauffé, louche par louche, en remuant régulièrement pendant 15 à 20 mn pour libérer l’amidon du riz et lui donner cette consistance crémeuse. Quand il n’y a presque plus de bouillon, incorporez les betteraves et la moitié du fromage de chèvre. Laisser cuire environ 5 mn, puis éteignez.

Faites griller les noix dans un poêle sur un feu modéré pendant 2 à 4 mn en remuant pour qu’elles ne brûlent pas.

Servez le risotto dans une assiette avec les noix grillées que vous parsemez, ainsi que le reste du fromage frais. Je l’ai accompagné d’une salade frisée dont l’amertume vient compléter toute la douceur de ce plat original.