Étiquette : cercle de femmes

Il était une fois…

Une histoire racontée est perçue comme des vibrations qui aident à faire prendre conscience, par l’intermédiaire de notre nerf auditif, ce qui résonne en nous les femmes.

Ainsi, dans La Loba (la louve), récit tiré de « Femmes qui courent avec les loups », la femme se connecte avec celle qui a le savoir , qui a enregistré le passé de tous et du monde. Elle est l’archiviste des intentions des femmes, la conservatrice de la tradition féminine.

Dans notre société d’aujourd’hui, nous voyons de plus en plus de femmes oser se positionner pour défendre les droits humains, les droits de la nature, les droits à l’éducation, à la santé. Les Irlandaises obtiennent la légalisation de l’avortement, les Chiliennes et les Béninoises se mobilisent contre les violences, les actrices manifestent sur les marches du Palais ou les Américaines marchent contre la politique de Trump et le harcèlement sexuel.

En venant prendre le temps d’écouter, d’échanger, de partager, de ressentir, chaque femme qui participe au CERCLE DE FEMMES nourrit ces parts d’elle-même qui ne demandent qu’à émerger. Elle se reconnecte au courage, à l’enthousiasme, à l’humour, à la créativité pour assumer pleinement qui elle est.

C’est l’occasion aussi de se nourrir chacune des unes et des autres pour explorer d’autres chemins qui par la magie de la parole se retrouve dans la même destination : S’AIMER TELLE QUE L’ON EST.

Et si vous nous rejoigniez le 25 Septembre ?? En savoir plus

 

A la ménopause de nouvelles règles s’imposent

J’ai bien aimé cet article que vous trouverez dans le hors-série Kaizen « Le féminin au coeur du changement ». Contrairement à ce que l’on croit (ou nous fait croire), la ménopause est loin d’être le « début de la fin », c’est au contraire l’occasion de prendre soin de soi et devenir pleinement ce que l’on est.

La ménopause, que j’appelle aussi le printemps de la sagesse, est un tremplin pour accoucher de soi-même. Et il s’agit d’accepter cette offre de transformation intérieure au lieu de l’étouffer, notamment par des « médicaments ».

Maïtie Trëlaün parle d’une aubaine et la résume ainsi « Tant que les femmes ont leur cycle, elles ont la possibilité d’octroyer leur vie à une nouvel être. Elles sont ainsi davantage tournées vers l’autre. La ménopause est une façon pour l’univers de dire aux femmes : il est temps de prendre soin de vous-mêmes, et de trouver enfin l’équilibre harmonieux entre féminin et masculin ».
En se mettant à l’écoute du plaisir « profond », celui qui nourrit le corps, la tête et le coeur, les femmes découvrent la liberté de s’accomplir, la puissance intérieure et une authenticité simple et naturelle.

Et si vous souhaitez partir à la découverte des ces nouvelles règles qui s’imposent, venez découvrir « les Cercles de Femmes Brin de SOI »