Étiquette : prévention

PREVENIR…

« Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier »

Sagesse Tibétaine

Je relève que dans nos médias le mot PREVENTION se confond avec le mot dépistage. En effet, les examens prescrits aujourd’hui mettent en lumière des tas de paramètres hors normes (une mastose lors de la mammographie, des polypes ou des diverticules pour une coloscopie, du cholestérol dans une analyse de sang…). La santé est un état d’EQUILIBRE ce qui laisse supposer que parfois elle peut ne pas l’être provisoirement. A vouloir définir la santé en regardant de trop près chacun de nos paramètres (et il y en a beaucoup…) on finit toujours par trouver quelque chose qui ne va pas normalement.

Aussi, avec la Naturopathie, la PREVENTION se définit comme ceci :

– Apprendre à mieux se connaître : comment suis-je quand je stresse ? quels symptômes je constate ? Idem pour la fatigue. Quelles sont mes alertes ?

– Dans mon alimentation, suis-je assez variée ? Quels aliments me font du bien ? Lesquels sont plus difficiles à digérer ? Est-ce que je mange assez de fruits et légumes ? Est-ce que je mange trop ?

– Avec mes émotions, suis-je à l’aise ? Quelles émotions me font perdre mes moyens ? Comment j’apprends à mieux les traverser et quelles indications me donnent-elles ?

– Comment je prends soin de mon corps ? Quelles activités me paraissent primordiales pour me sentir bien ? Quelles sont les « chuchotis » qui reviennent régulièrement et m’indiquent un déséquilibre ?

– Avant de prendre les médicaments ou d’aller chez le médecin, qu’ai-je dans ma pharmacie familiale pour palier à mes maux les plus fréquents ?

C’est tout cela PREVENIR et SAVOIR ETRE en bonne santé. Et si  tous ces questionnements amènent des changements difficiles à mettre en place , vous pouvez vous faire aider avec une consultation de Naturopathie. Un beau cadeau à s’offrir, non ?

C’est la saison des tiques

Pour aborder ce sujet, je ne tomberai pas dans la « tiquophobie » car une morsure de tique avec une infection ne peut déclencher une maladie de Lyme qu’à condition que le « terrain » individuel le permette. Pour autant, voici quelques conseils pour éviter de vous faire piquer.

Tout d’abord, rappelez-vous qu’au-delà de 1500 m d’altitude, les tiques sont absentes ainsi que dans les sentiers pierreux. En revanche dans les prairies, les broussailles et les sous-bois, et en particulier d’avril à octobre, il est recommandé de marcher couvert : cela consiste à porter des vêtements à manches longues et à mettre des chaussettes qui recouvrent le bas de vos pantalons, à la mode de Tintin !

Pour compléter, il est bon d’imprégner ses vêtements d’un répulsif que vous pouvez préparer vous-même : Dans un pulvérisateur, mettre 5 cl d’eau ou de vinaigre blanc, ajouter 30 gouttes d’huile essentielle. En synergie ou au choix : menthe poivrée, marjolaine (toutes deux spécifiques aux tiques) eucalyptus citronné, citronnelle, lavandin, lavande, géranium rosat. Agitez avant de le pulvérisez sur vos vêtements.

Lire la suite

Prendre soin de Soi, de son corps, de ses émotions

Le corps est la terre garde les empreintes de chacune de vos expériences : mémoires agréables, joyeuses, pétillantes ou bien graves, pesantes, oppressantes.
Les expériences du quotidien viennent régulièrement toucher les cordes sensibles de ces mémoires qui vous enferment dans les mêmes comportements, les mêmes fonctionnements émotionnels, les mêmes croyances.

En prenant le soin d’avoir un regard bienveillant, une attention particulière sur ces parties blessées (physiques, émotionnelles, psychiques), vous pouvez relancer un programme de cicatrisation, comme le corps sait le faire pour une blessure.
Cette attention bienveillante combinée aux Fleurs de Bach vous aidera à trouver les ressources nécessaires à une transformation de ces mémoires en riches expériences.

Femme qui danseA l’occasion de cette rentrée, je vous invite à découvrir les Ateliers Brin de Soi, où vous pourrez aussi prendre soin de ce SOI qui vous aide à surpasser toutes les peurs et difficultés. Trouver du sens à la vie, c’est un accomplissement auquel chacune aspire.
Avec un subtil mélange de mots, de danses et de soins naturels, vous découvrirez une palette d’outils pour habiter votre corps physique, émotionnel et psychique avec Joie.

Bouillon de poule à l’ancienne

Bouillon de pouleIl va sans dire qu’on peut faire un bouillon avec d’autres choses que la poule ou le poulet : queue de bœuf, pied de bœuf, gros os de veau, os de poissons…. pourvu que ce soit des animaux de grande qualité (bio, ayant couru dehors ou sauvage).

L’important, c’est le temps de cuisson/infusion des ingrédients, qui doit s’étendre entre 3 et 6 heures, à une température qui ne doit pas dépasser 75°, c’est-à- dire en dessous du frémissement du liquide.

Avis aux personnes débordé(e)s qui s’affolent à l’idée du temps que cela peut prendre : Les manœuvres suivantes peuvent être résumées en : « déposez dans l’eau froide tous les ingrédients entiers, même pas forcément pelés s’ils sont bio (mais lavés bien sûr !), allumez le feu doux, et laissez infuser à semi-couvert pendant six heures. »

Lire la suite

Un élixir de minéraux !

élixir minérauxEt si vous aviez à votre disposition une recette simple et naturelle pour contrer l’ostéoporose qui affectent aussi bien les femmes que les hommes ?

Cela va vous demander de retrouver la saveur du mijotage et des ingrédients de très bonne qualité. Vous pourrez l’utiliser comme base dans vos soupes, pour faire cuire votre riz, vos lentilles ou vos légumes à la
vapeur. Cette préparation a l’avantage de vous apporter des minéraux très bien absorbés par l’organisme, et qui contribuent à rétablir l’équilibre acido-basique, socle d’une santé osseuse optimum. Riche d’éléments indispensables pour vos articulations (glucosamine et chondroïtine), elle participe à la prévention de l’arthrose. Enfin, sa teneur en gélatine naturelle, est un vieux remède pour soutenir le système immunitaire et renforcer la synthèse du collagène. En prévention santé, prenez une tasse tous les soirs avant le repas.

C’est le bouillon de poule